CTA
Petite police
Polic moyenne
Grande police
English |
Passer à l'anglais
Français
Passer au français
Filtrer par Questions agricoles
Produits de base
Régions
Type de publication
Filtrer par date

La CE clarifie les options qui s’offrent à l’APE Pacifique-UE

16 mai 2014

Dans une interview accordée à PACNEWS en mars 2014, le responsable de la section politique et commerciale de la délégation de l’UE dans le Pacifique, Adam Janssen, a défini les options disponibles pour les pays ACP du Pacifique à la lumière de l’expiration du règlement d’accès au marché de l’UE n° 1528/2007 le 1er octobre 2014. M. Janssen a affirmé que, « pour que Fidji continue à bénéficier d’un accès préférentiel en franchise de droits et de contingents au marché de l’UE, Fidji aura besoin de l’application d’un accord de partenariat économique intérimaire ou d’un accord complet régional ». M. Janssen a souligné qu’un « accord régional est toujours en cours de négociation, tandis que l’accord intérimaire est prêt depuis ces sept dernières années ». En l’absence de l’un de ceux-ci, Fidji serait confronté à des droits d’importation (SPG) sur ses exportations vers l’UE, et serait en concurrence avec des fournisseurs qui continueront à bénéficier d’un accès en franchise de droits. Dans le cas du sucre, ce droit de douane s’élèverait à 339 €/tonne. Le prix d’importation moyen en février 2014 pour le sucre brut était quant à lui de 605 $US/tonne (environ 439 €/tonne aux taux de change euro-dollar du 8 mai 2014).

Sucre : prix mensuels moyens à l’importation de l’UE et du marché mondial pour février 2013 et septembre 2013 à mars 2014 (en cents US/livre)

  Prix du sucre brut de l’UE Prix du sucre brut sur le marché mondial Prix UE en % du prix du marché mondial
Février 2013 25,74 18,21 141,4
     
Septembre 2013 26,39 17,62 149,8
Octobre 2013 26,77 18,81 142,3
Novembre 2013 26,74 17,75 150,6
Décembre 2013 27,23 16,54 164,6
Janvier 2014 27,39 15,60 175,6
Février 2014 27,50 16,66 165,1
Mars 2014 27,64 17,58 157,2

Sources :

UE : http://www.indexmundi.com/commodities/?commodity=sugar-european-import-p...

Prix du marché mondial : http://www.indexmundi.com/commodities/?commodity=sugar&months=60

M. Janssen a fait observer que deux autres pays exportateurs de sucre ACP non PMA étaient dans une position similaire à Fidji, à savoir le Swaziland et le Zimbabwe. (Les PMA bénéficient d’un accès en franchise de droits sur le marché de l’UE dans le cadre de l’initiative unilatérale TSA – Tout sauf les armes.)

Dans le contexte du Pacifique, si on regarde au-delà des pays ACP exportateurs de sucre, M. Janssen a relevé le fait que la Papouasie-Nouvelle-Guinée « a déjà ratifié son APE intérimaire, et donc son commerce avec l’UE est assuré » (c’est-à-dire ses exportations de produits de la pêche et d’huile de palme).

Le représentant de l’UE s’est refusé à tout commentaire concernant la position actuelle du gouvernement fidjien sur la question de la ratification de l’APE intérimaire, mais a noté que la CE n’avait aucun problème avec le fait que l’administration actuelle ratifie l’APE intérimaire, puisqu’il revenait à chaque gouvernement ACP d’achever le processus de ratification conformément à ses propres procédures internes. Il a également clarifié la position de l’UE quant à l’impact potentiel d’un APE régional sur les APE intérimaires bilatéraux qui ont été conclus, affirmant que « l’accord intérimaire ne sera absolument pas compromis ». Il a déclaré que « l’accord régional est supposé remplacer l’accord intérimaire. L’accord intérimaire n’a aucune date d’échéance ou d’expiration. En cas de non-conclusion d’un accord complet, cet accord intérimaire pourrait durer indéfiniment ». Cependant, si un APE régional est conclu, « il supplantera l’accord intérimaire ».

En Europe, les utilisateurs industriels de sucre européens s’inquiètent des niveaux des stocks de sucre dans l’UE et s’interrogent sur les politiques de la CE pour gérer le marché sucrier européen. D’après des informations parues sur le site web Foodnavigator.com à propos des préoccupations exprimées par le Comité des industries utilisatrices de sucre (CIUS), même si les prix payés par les utilisateurs de sucre n’ont cessé de baisser depuis qu’un accord a été obtenu en juin 2013 sur l’abolition des quotas de production de sucre de l’UE à compter d’octobre 2017 (ils ont reculé de 14,8 % en février 2013 par rapport à février 2012), les prix de l’UE étaient encore « de 39 % supérieurs aux prix du marché mondial ». 

Commentaire éditorial

Le processus de ratification de l’APE intérimaire de Fidji est une tâche administrative relativement simple dans le cadre du système politique actuel. Tout ce qui reste à faire est d’envoyer le document au Cabinet et qu’une décision soit prise. Mais dans l’intérêt de la solidarité régionale, le gouvernement de Fidji semble avoir espéré que la négociation d’un APE régional complet soit achevée avant l’échéance d’octobre 2014, ceci venant améliorer le cadre commercial de région à région. On ne sait pas encore de manière claire si un APE régional sera conclu avant octobre 2014, puisque les élections à Fidji sont prévues pour le 17 septembre 2014.

À la lumière de l’échéance d’octobre 2014 pour la conclusion du processus d’APE intérimaire, la situation actuellement incertaine pourrait bientôt avoir des implications pour les relations commerciales, peu de transformateurs de l’UE étant susceptibles de vouloir dépendre d’importations soumises à des droits d’importation plus élevés à compter du 1er octobre 2014. L’absence de résolution de ce problème pourrait par conséquent commencer à se faire sentir dans les relations commerciales du secteur sucrier au troisième trimestre de 2014.

Toutefois, l’interruption des approvisionnements de sucre en provenance des trois pays ACP qui pourraient connaître une hausse des droits de douane si le processus d’APE n’est pas achevé au 1er octobre ne serait pas la bienvenue pour les utilisateurs de sucre européens ou les raffineurs de sucre traditionnels de l’UE – en effet, depuis 2009/10, ces pays représentent environ 32 % des exportations de sucre totales des pays ACP vers l’UE.

Commenter

Termes et conditions