CTA
Petite police
Polic moyenne
Grande police
English |
Passer à l'anglais
Français
Passer au français
Filtrer par Questions agricoles
Produits de base
Régions
Type de publication
Filtrer par date

Les exportations jamaïcaines vers les marchés américains confrontées à de sérieux défis en termes de sécurité des denrées alimentaires

06 octobre 2011

En attendant la nouvelle réglementation américaine en matière de sécurité des denrées alimentaires, 80 % des exportations alimentaires de la Jamaïque vers les États-Unis (estimées à 118 millions $US en 2010) pourraient potentiellement être affectées. Les exigences qui devraient entrer en vigueur dans le courant de 2012 impliquent que « tous les aliments transformés entrant dans le pays doivent être testés par un laboratoire agréé ». Près de 50 audits de l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) sont déjà prévus pour début 2012 afin de vérifier la conformité. La FDA sera habilitée à « ordonner un rappel obligatoire » si elle constate une menace pour la santé, et pourra « bloquer les denrées alimentaires provenant d’installations ou pays refusant les inspections ».

Pour aider les entreprises alimentaires jamaïcaines à satisfaire à la nouvelle réglementation, une facilité de prêt spéciale de 100 millions $US a été mise en place par la EXIM Bank. Un système de partage des coûts a également été établi pour aider les entreprises à se préparer aux inspections. Le PDG du Jamaica Broilers Group, Christopher Levy, a décrit la nouvelle réglementation comme « changeant la donne en termes de règles ». 

Commentaire éditorial

Les exigences en matière de sécurité des denrées alimentaires posent un défi sans cesse croissant aux exportations ACP vers une série de partenaires commerciaux de pays développés. L’harmonisation des normes nationales à travers les économies développées et entre les normes du secteur public et privé, ainsi que la reconnaissance mutuelle des processus de vérification de la conformité, pourraient grandement aider les exportateurs ACP à réduire les coûts de la conformité et de vérification de la conformité. Cela faciliterait en revanche l’accès des ACP aux divers marchés internationaux et permettrait aux exportateurs ACP de répondre plus efficacement aux conditions changeantes du marché des principaux partenaires commerciaux.

La facilité d’« aide pour le commerce » établie parallèlement à la réglementation américaine témoigne du type de programmes complets de soutien basés sur les pays qui s’avèrent nécessaires dans les ACP pour permettre aux opérateurs du secteur alimentaire et agricole de devancer l’évolution des normes SPS, de sécurité des denrées alimentaires et de qualité des produits agricoles. Bien que l’UE soutienne plusieurs programmes liés aux normes SPS au niveau tous ACP (par ex. PIP2, EDES, BTSF), il semble nécessaire d’établir des facilités de crédit d’ajustement spécifiques aux pays dans le cadre de la réponse d’« aide pour le commerce » de l’UE aux effets commerciaux des normes réglementaires changeantes. 

Commenter

Termes et conditions